Accueil Vaccination-suite Les-soignants

Avantages et inconvénients de la vaccination par les vaccins à ARN.


Contre le vaccin : « je suis jeune et les jeunes font des formes asymptomatiques ou bénignes, très rarement graves »


Comme exposé ICI, la bénignité immédiate de ces formes de permet pas d’être certain de l’absence de complications à long terme.


Surtout, plus il y a de gens infectés, plus le virus se multiplie, et plus augmente le risque d’apparition d’un variant catastrophique (un variant responsable d’une forte mortalité, même chez les jeunes, très contagieux, et à incubation longue, telle qu’avant de se savoir infecté, un individu aura contaminé des centaines d’autres personnes).


Ne serait-ce qu’en raison de ce risque pour l’humanité, il y a urgence à bloquer cette épidémie par tous les moyens, et le vaccin en est un des principaux.

Que l’Etat ne mette pas en œuvre d’autres moyens nécessaires (voir le site à l’époque de la 1ère vague) ne rend pas moins déraisonnable le refus de se faire vacciner.

                                            ACCUEIL

Dr Laurent Laloum  juillet 2021

L’échec de la gestion de la crise actuelle n’est pas l’échec de la médecine.


C’est l’échec des politiques à s’entourer des bons conseils, médecins et autres scientifiques.


C’est l’échec de la démocratie à permettre les bonnes candidatures politiques.


C’est l’échec des médias à bien choisir entre l’intérêt de la démocratie (=la justesse et la justice dans l’information) et leurs intérêts propres.