Accueil Communiquer Consignes Epidemio ingenieur ventilation stopcovid

Que propose YouAlertYou


Au-delà de tenir compte des points cruciaux relevés, que faire toute de suite ?


Préalables :

1) Ce que nous ferons, nous le ferons avec un argent pris dans la poche de nos enfants.

2) Il n’existe que deux façons de sortir de cette épidémie :

-La vaccination qui peut demander encore 1 à 3 ans.

-Un reconfinement drastique si le déconfinement est préparé pour traquer chaque nouveau cas et isoler les contacts.

L’immunité de groupe hors vaccination :  tester la sérologie sur un échantillon aléatoire de 1000 parisiens est un préalable à toute réflexion.

3) Tant que le coronavirus n’est pas éliminé, il existe un risque inacceptable de mutation en décuplant la mortalité. Sur ce risque, le seul avis pertinent des spécialistes est « nous n’en savons rien ». Ceux qui disent savoir se discréditent en le disant.

4)Je prends ici le parti pris de ne rien critiquer du passé car l'heure est à sauver la santé, l'économie, les gens, la vie sociale de ceux qui ne sont pas encore des morts économiques. Pas à demander des comptes qui amèneraient les politiques à se protéger encore, au lieu de nous protéger.


Edit  27/10/2020 :

Avant de reconfiner, et en sortie de confinement, appliquons la consigne de la liste familiale (cliquer pour voir).

S’il n’est pas préparé, le reconfinement coûtera cher et sera à fonds perdus (c.a.d. que nous reviendrons ensuite au stade actuel). « Préparé », cela signifie être capable de diagnostiquer les malades et les cas contacts et des les isoler, de façon à ce que ceux-ci restent très peu nombreux, donc repérables et traçables.

Continuer à tester et tracer avec plus de 50 000 cas par jour est un gaspillage illusoire.


Commentaires de l’actualité de l’épidémie


Edit 4/11/2020 :

Le reconfinement « édulcoré » mis en place risque fort d’être prolongé parce que  les contacts et rassemblements restent nombreux.

Trois remarques s’imposent :

- Avant tout, la fermeture des petits commerces lors d’un reconfinement aussi partiel va en tuer beaucoup. Surtout, ordonner cette fermeture au cours d’un confinement qui risque tant d’être insuffisant, c’est prendre le risque illégitime d’achever les quelques survivants. Ce choix si hasardeux est une injustice qui risque fort de détruire de nombreuses vies.

- Ce reconfinement à la fin duquel les contaminations resteront fréquentes ramènera l’épidémie à un niveau identique à celui d’août ou de septembre.

L’immunité collective ayant alors à peine progressé, cette situation aura le même effet :une nouvelle vague 2 à 3 mois plus tard. Cela ressemble à un jour sans fin : on se réveillera à chaque fois au même point mais avec des milliers de morts et de morts économiques et des centaines de milliards de dette supplémentaire.

(Lire la proposition en date du 27/10/2020)


Edit 25/1/2021

*Pour ce qui concerne le risque que je craignais ci-dessus, de mutation conduisant à des variants pires que le coronavirus originale, ils arrivent, mais l’éventualité d’une mutation planétairement catastrophique n’est pas envisagée sérieusement, bien que ce risque soit avéré aujourd’hui.


*Pour ce qui concerne les mesures prises,

Expert ou pas, est-il digne de se taire quand les autres sont sacrifiés ?

1) Légitimité :

Les erreurs  indiscutables (je peux les citer à nouveau) commises dans la gestion de cette épidémie permettent à beaucoup d'être certains de faire mieux au moins sur ces erreurs, et cela rend légitime de s'exprimer puisque, même sans compétences, beaucoup savent -et à juste titre-, qu'ils auraient fait mieux que les experts.

Je parle des erreurs qui se poursuivent aujourd'hui. Pour celles terminées (masques...), il serait contreproductif d'en rediscuter en pleine crise.


2) Justice et sens civique :

Le gouvernement a décidé d'amputer la France d'une jambe. Ce massacre de l'économie et de l'humain, c'est le voisin qui est massacré, qui ne peut pas travailler, qui est ruiné alors qu'il avait construit de quoi mettre à l'abri sa famille.

*Est-ce bien d'amputer ? Ce n'est pas le sujet de ce mail.

*Est-ce admissible d'amputer sans avoir exposé les autres stratégies possibles et donné les arguments pour et contre chacune ? Qui parmi nous prendrait une décision lourde pour un de ses patients sans lui donner les explications nécessaires ?

*En choisissant de naviguer de vague en vague, en évitant au maximum le confinement (qui permettrait un coup d'arrêt de l'épidémie), le gouvernement choisit de sacrifier certaines professions. Les sacrifier sans aucune argumentation, en se dispensant de toute justification est une injustice qui m'épargne et épargne mes proches.


3)La question n'est pas "Suis-je légitime à m'exprimer ?", mais "Serait-il digne de me taire devant une telle injustice ?".

 Ce n'est pas une question d'expertise, mais une question d'honneur et de dignité.


Je m'exprime, et sur tous les tons, de toutes les façons à ma portée, avec bien peu d'efficacité, j'en suis conscient.

Mais si je m'installais dans un silence tranquille, ou pire, dans une chaise d'arbitre intelligent et neutre, je perdrais l'estime de moi-même. Et les propos critiques sots ne peuvent pas être une excuse pour se taire

Consignes

Retour accueil